Tout sur Solana (SOL)

Qué-es-Solana
8 min read

Lorsque nous parlons de Solana, nous parlons d’un projet de blockchain open source. Ce projet vise à résoudre les principaux problèmes dans le monde des crypto-monnaies tels que l’évolutivité et la rapidité des transactions.

Solana a pour objectif de se spécialiser dans le développement de DApps évolutives à fort trafic. Pour y parvenir, Solana fonde son fonctionnement sur des technologies hautement évolutives qui en font l’une des blockchains les plus évolutives et les plus rapides au monde.

Histoire de Solana

Solana a été fondée par Greg Fitzgerald et Anatoly Yakovenko. Anatoly est diplômé en informatique et possède de lourds bagages dans des entreprises telles que Qualcomm où il a occupé le poste de Senior Staff Engineer Manager. Il a également travaillé chez Dropbox et Mesosphere en tant qu’ingénieur logiciel.

Tout en travaillant à Mesosphere, Anatoly a pensé créer son propre algorithme de Proof of History (PoH). Il s’agit d’un algorithme de consensus qui fonde son fonctionnement sur la chronologie des événements qui se déroulent sur la blockchain.

L’idée initiale était le développement d’une chaîne de blocs basée sur un timing et une synchronisation sûrs et précis des événements. La précision était une exigence fondamentale pour la Proof of History (PoH), car dans ce système, le temps était sa base. Anatoly a basé son projet sur un bon timing, car il a fait valoir que si toutes les parties sont synchronisées, l’algorithme sera beaucoup plus rapide.

A partir de ce moment, Yakovenko s’est concentré sur la synchronisation de tous les nœuds d’un système distribué. Résultats de ses études, l’algorithme PoH est capable de confirmer jusqu’à 1000 transactions par seconde en utilisant seulement quelques nœuds. Une fois l’algorithme créé, Yakovenko a publié white paper.

Peu de temps après, Yakovenko et son ami Greg Fitzgerald ont commencé à travailler sur la mise en œuvre d’un nouveau projet appelé Loom on Ethereum. Cependant, le nom du projet a changé avec son apparition sur le réseau et a été renommé Solana.

La société à l’origine du projet, Solana Labs, a été lancée le 28 mai 2018 et le premier test public de cette technologie a eu lieu quelques mois plus tard, plus précisément le 19 juillet de la même année.

Le test avait 50 nœuds exécutant le logiciel de Solana et le résultat a été un succès complet, car il était possible de maintenir le pic maximum de 65 000 transactions par seconde. Pour se faire une idée, c’est équivalent au réseau VISA

 

Qué-es-Solana

Comment fonctionne Solana?

Comme nous l’avons déjà mentionné ci-dessus, Solana vise à être une blockchain très rapide, axée sur les applications décentralisées et très peu coûteuse. Ses transactions ont un coût moyen de seulement 0,000005 SOL.

Pour atteindre ces performances incroyables, le réseau Solana s’appuie sur une grande variété d’innovations, notamment:


Proof of History (PoH)

Cet algorithme de consensus utilise le temps en utilisant des horodatages (timestamp).

Le protocole PoH fonctionne en créant des enregistrements basés sur l’horodatage exact de chaque mouvement qui a lieu sur le réseau. C’est comme si une monnaie numérique était transférée d’un portefeuille à un autre. Le protocole pointe cet événement vers un horodatage précis et exact. Grâce à cette opération, les événements peuvent être recréés avec précision.

Dans le cas hypothétique où l’on souhaite connaître les mouvements effectués sur un jeton spécifique, on peut visiter les registres temporaires de cet élément. De cette façon, nous saurons ce qui s’est passé depuis l’origine du jeton jusqu’à l’instant présent


Tower BFT

Une autre innovation de ce projet est un puissant protocole de tolérance aux pannes byzantines, Tower BFT. Ce protocole contribue au maintien du bon fonctionnement du réseau et le garantit. La Tower BFT est chargée d’agir en tant que juge du système d’horodatage.

Ce système utilise l’horloge synchronisée entre chaque nœud, réalisant un point de contrôle, de vérification et de confirmation du travail effectué par chaque nœud. De cette manière, la création d’un consensus décentralisé sur le travail effectué dans le réseau est permise. L’œuvre sera acceptée si elle respecte toutes les règles incluses dans le protocole Solana.


Turbine y Gulf Stream 

Turbine et Gulf Stream sont des transactions qui voyagent à grande vitesse sur le réseau et font en même temps partie de toutes les implémentations technologiques conçues spécifiquement pour Solana. Ce système résout les problèmes typiques de bande passante.

Turbine est un protocole en charge de propager les blocs, facilitant la livraison des informations aux nœuds. Ce processus est rapide, car la génération des blocs dans le protocole Solana prend en moyenne 0,5 seconde pour chaque bloc, donc la propagation des informations doit atteindre une vitesse égale ou supérieure.

Pour cette raison, le protocole Turbine divise toute l’information des blocs en petites sections envoyées sur le réseau. Ces sections d’informations sont reconstruites par les nœuds. En résumé, Turbine n’envoie pas les informations aux blocs, mais indique plutôt le contenu du bloc aux nœuds, les aidant à reconstruire ledit bloc. Si un nœud ne dispose pas des informations nécessaires pour construire un bloc, il peut le demander au reste du réseau en parallèle, réduisant ainsi la bande passante. De cette façon, la vitesse est maximisée et l’objectif principal de maintenir un consensus sécurisé est atteint.

Qué-es-Solana

Parallélisation des smart contracts

Parmi les caractéristiques qui ressortent le plus de Solana, il y a la possibilité de paralléliser l’exécution de contrats intelligents et de transactions.

Pour atteindre cette capacité, ce projet utilise le langage C et Rust afin de créer un environnement de programmation de contrat intelligent différent du reste des blockchains. Dans cet environnement de programmation, la parallélisation des contrats intelligents est garantie.

Tout cela grâce à Sealevel, qui est le nom que les développeurs ont attribué à cette fonction. Grâce à cette fonction, Solana a la capacité d’exécuter, de lire et d’écrire les instructions dans le layer d’exécution des smart contracts le tout en parallèle.

L’utilité de Sealevel découle de la promotion de l’évolutivité de Solana à un niveau que la plupart des réseaux n’atteindraient pas. Cela signifie que le réseau s’adaptera facilement à notre capacité de traitement. Si nous utilisons un nœud avec peu de puissance, nous aurons moins de capacité de traitement, par contre si nous installons un nœud puissant, notre capacité de traitement augmentera.

 

Archivers y Cloudbreak

Les Archivers sont des systèmes de stockage dont Solana dispose. Ces systèmes permettent le stockage des informations de premier niveau pour les applications. Cela facilite l’accès aux ressources sur le réseau.

En collaboration avec les Archivers, Solana implémente le Cloudbreak qui permet de garantir une structure de données uniforme dans tous ses nœuds.

Banner fr

Ça pourrait vous intéresser…